30Août

Le vendredi 25 août 2023 a marqué un moment crucial dans la sensibilisation au changement climatique avec la tenue de la cérémonie de remise des prix du concours de création de contenus sur l’environnement organisé par Teranga Lab. 

Cette initiative, qui s’inscrit dans le cadre du projet Climate Média Collaborative entamé il y a une année de cela, a réuni des esprits créatifs et engagés pour mettre en lumière les réalités du changement climatique et ses impacts sur les communautés vulnérables de la petite côte sénégalaise.

Le concours a offert une plateforme unique aux journalistes qui se sont efforcés de donner une voix à ceux dont les vies sont directement affectées par les conséquences dévastatrices des altérations environnementales. Sur les neuf finalistes en compétition, trois se sont distingués par la qualité exceptionnelle de leurs créations et ont été dignement récompensés.

Le lauréat du premier prix, le journaliste Almamy Sané, a captivé le jury avec son documentaire poignant sur l’avancée inexorable de la mer dans le village de Mbao. Ce récit visuel a réussi à saisir l’urgence et la gravité de la situation, mettant en lumière les défis auxquels les habitants de ce village côtier sont confrontés au quotidien. Le deuxième prix a été attribué à Pape Ibrahima Ndiaye, journaliste à la ITV, pour son reportage engagé sur les activités économiques essentielles des mangroves et leur lien indissociable avec les femmes locales. Enfin, le troisième prix a été mérité par la journaliste Ndeye Marieme Diagne, récompensée pour son reportage radio poignant, qui a dévoilé la tragédie silencieuse de la disparition du patrimoine architectural de Rufisque, conséquence directe de l’avancée implacable de la mer.

Le premier prix du concours est reçu par Moussa Mané, représentant de Almamy Mamadou Lamine Sané, des mains du premier adjoint au maire de la ville de Rufisque, Assane Diop. Son reportage à découvrir !
Pape Ibrahima Ndiaye, journaliste à la ITV, reçoit le deuxième prix du concours. Son reportage à découvrir!
Ndeye Marième Diagne a reçu le troisième prix du concours des mains de Thaddée Seck, juriste spécialiste en droit de l’environnement. Son reportage à découvrir !

Ces créations remarquables ne sont pas seulement des témoignages du pouvoir du journalisme environnemental, mais elles ont également illustré la nécessité de préserver et d’encourager ce type d’initiatives. Le journalisme environnemental ne se contente pas de documenter les réalités actuelles ; il joue un rôle crucial dans l’éducation, la mobilisation et le plaidoyer en faveur d’actions durables. Il offre une perspective humaine aux enjeux complexes du changement climatique, aidant ainsi le grand public à se connecter émotionnellement aux problèmes environnementaux.

Pérenniser ce concours est plus que jamais essentiel. 

En honorant et en récompensant les journalistes et les conteurs qui consacrent leur temps et leur énergie à raconter les histoires de communautés touchées par le changement climatique, nous continuons à stimuler la prise de conscience et à susciter des actions concrètes. De plus, ce concours offre une plateforme pour explorer de nouvelles formes de narration et d’expression créative, contribuant ainsi à diversifier les perspectives et à encourager l’innovation dans le domaine du journalisme environnemental.

La cérémonie de remise des prix du concours a été bien plus qu’une simple célébration des vainqueurs ; elle a symbolisé un engagement profond envers la sensibilisation, l’action et la préservation des voix des communautés les plus touchées par le changement climatique. La nécessité de perpétuer ce concours devient impérative pour renforcer le journalisme environnemental, donner une voix aux sans-voix et inspirer un avenir plus durable.

07Juin

Teranga Lab a tenu son deuxième numéro du Débat Citoyen le Samedi 27 mai 2023, dans  son espace associatif. Le thème cette rencontre: « Le rôle des médias sociaux dans la construction du débat public ». Emmanuel Diokh, juriste spécialiste du droit numérique et George Lamine Diop, blogueur et digital manager,  ont abordé dans ce deuxième numéro des sujets importants sur plusieurs angles. Cette rencontre a également été inclusive avec la participation importante du public.

Regardez  l’intégralité du débat

12Mai

Le débat Citoyen est une rencontre conversationnelle qui a lieu une fois par mois dans l’espace associatif de teranga lab. La première thématique abordée dans le cadre du débat citoyen est la coopération internationale qui est un instrument de développement pour nos territoires. Pour parler de cette thématique, Teranga Lab a eu le plaisir de recevoir, M. Alassane Guissé, adjoint au maire à la ville de Nantes.

Alexandre Gubert Lette, responsable de la structure, s’est entretenu avec M. Alassane Guissé sur la collaboration qui existe entre la ville de Nantes et celle de Rufisque.
Cette collaboration a duré 30 ans et continue jusqu’à nos jours: elle s’est soldée par des réalisations assez importantes.

M. Guissé, au début de ses propos, nous a expliqué le contexte historique de la coopération entre la ville de Nantes et celle de Rufisque. Une coopération qui date de plus de 30 ans et impulsée par M. Mbaye Jacque Diop, ancien maire de Rufisque.
Cette collaboration prend en compte l’éducation, la santé, le social, la politique, la culture entre autres.

L’intégralité de l’enregistrement du premier numéro du Débat citoyen est ici :

20Nov

Ouverture à Rufisque d’un coworking Space associatif dédié à l’innovation citoyenne pour une transition écologique. Un lieu de rencontre et d’émergence de projets collaboratifs à fort impact communautaire. C’est une initiative de Teranga Lab, une association qui se définit comme étant une fabrique citoyenne et écologique. Le media ITV en parle dans cette vidéo.

 

 

10Sep

Amplifier les voix des communautés vulnérables sur les questions de réchauffement climatique, c’est l’ambition du projet « Climate Media Collaborative for Community Rights and Economic justice ». Exécuté par l’association Teranga Lab en partenariat avec Oxfam Sénégal, ce projet de sensibilisation sur la justice climatique entend mettre au cœur des plaidoyers sur l’environnement, le récit des communautés impactées.

Pour Alexandre Guibert Lette, directeur exécutif de Teranga Lab, « il est nécessaire de dessiner de nouvelles formes de narration pour amplifier la voix des communautés impactées par les effets du changement climatique, c’est d’ailleurs l’un des objectifs de ce projet qui compte beaucoup s’appuyer sur les medias traditionnels et sur les medias sociaux à travers la force du numérique ».

Ce jeudi 8 septembre, l’organisation Teranga Lab a réuni une dizaine d’associations des zones de Mbao, Rufisque et Bargny pour une journée de formation sur les techniques de plaidoyer sur le climat à la maison des éclaireurs de Rufisque.

Cette activité a servi de cadre pour sensibiliser les dynamiques associatives sur la thématique du réchauffement climatique. Djiby Niang, formateur et militant environnmentale a animé une session aucours de ce bootcamp.

De son avis : « il est temps que les instances de gouvernance prennent en compte les enjeux climatiques dans leurs politiques afin de permettre une adaptation face aux bouleversements engendrés par cette crise. Des mesures systémiques sont nécessaires pour réduire notre dépendance aux énergies fossiles et sortir de la politique des petits gestes individuels. La mobilisation et les actions augmenteront aussi longtemps que les politiques n’agiront pas avec le sérieux qu’exige la situation. »

Le projet « Climate Media Collaborative for Community Rights and Economic justice » compte intervenir dans plusieurs localités de la petite côte sénégalaise, et cela pour une durée de 3 ans.