06Sep

L’heure de s’engager !

Pour montrer son engagement et son implication sur les questions  environnementales, Teranga Lab, la fabrique citoyenne et écologique initie la première édition de  son activité: « Vacances Climat »

Vac’Climat » est une activité de vacances qui se veut une réponse audacieuse à l’un des plus grands défis de notre époque : le changement climatique.
Cette université d’été a été spécialement dédie aux jeunes qui souhaitent devenir des acteurs du changement environnemental et s’engager activement dans la construction d’un avenir plus durable.
Au programme :
Samedi 9 septembre 2023
9h-13H
• Bootcamp sur la pollution plastique et la gestion des déchets au Terrain Ndiayene :
Cette activité a pour objectif de doter les jeunes de compétences nécessaires pour contribuer positivement au développement des métiers verts à Rufisque et à la réduction de la pollution plastique. Elle se fera en partenariat avec l’ONG Greenpeace Sénégal qui se chargera de l’animation.

Dimanche 10 septembre 2023 à partir de 9h
•Activité de terrain “Run écologique” sur la plage de Diokoul
En partenariat avec les associations de jeunesse , le run écologique se déroulera comme suit:
-Nettoyage de la plage de Diokoul suivi d’un match beach volley et d’une séance de causerie avec les jeunes pour les sensibiliser davantage sur la nécessité de protéger notre environnement.
Les déchets récupérés serviront à construire des bancs et des pavés écologiques dans la localité des vainqueurs du match et dans un espace public à Rufisque.
Lundi 11 septembre 2023
9H -13h
• Atelier introductif  sur le changement climatique et sur les techniques de plaidoyer en ligne:
Cet atelier axé sur les enjeux et défis liés au changement climatique sera  animé par l’équipe de Teranga Lab. Cette session comportera des activités interactives avec les jeunes pour les aider à mieux comprendre les enjeux liés au changement climatique et les outiller sur les techniques de plaidoyer en ligne et l’élaboration de messages de campagne.

30Août

Le vendredi 25 août 2023 a marqué un moment crucial dans la sensibilisation au changement climatique avec la tenue de la cérémonie de remise des prix du concours de création de contenus sur l’environnement organisé par Teranga Lab. 

Cette initiative, qui s’inscrit dans le cadre du projet Climate Média Collaborative entamé il y a une année de cela, a réuni des esprits créatifs et engagés pour mettre en lumière les réalités du changement climatique et ses impacts sur les communautés vulnérables de la petite côte sénégalaise.

Le concours a offert une plateforme unique aux journalistes qui se sont efforcés de donner une voix à ceux dont les vies sont directement affectées par les conséquences dévastatrices des altérations environnementales. Sur les neuf finalistes en compétition, trois se sont distingués par la qualité exceptionnelle de leurs créations et ont été dignement récompensés.

Le lauréat du premier prix, le journaliste Almamy Sané, a captivé le jury avec son documentaire poignant sur l’avancée inexorable de la mer dans le village de Mbao. Ce récit visuel a réussi à saisir l’urgence et la gravité de la situation, mettant en lumière les défis auxquels les habitants de ce village côtier sont confrontés au quotidien. Le deuxième prix a été attribué à Pape Ibrahima Ndiaye, journaliste à la ITV, pour son reportage engagé sur les activités économiques essentielles des mangroves et leur lien indissociable avec les femmes locales. Enfin, le troisième prix a été mérité par la journaliste Ndeye Marieme Diagne, récompensée pour son reportage radio poignant, qui a dévoilé la tragédie silencieuse de la disparition du patrimoine architectural de Rufisque, conséquence directe de l’avancée implacable de la mer.

Le premier prix du concours est reçu par Moussa Mané, représentant de Almamy Mamadou Lamine Sané, des mains du premier adjoint au maire de la ville de Rufisque, Assane Diop. Son reportage à découvrir !
Pape Ibrahima Ndiaye, journaliste à la ITV, reçoit le deuxième prix du concours. Son reportage à découvrir!
Ndeye Marième Diagne a reçu le troisième prix du concours des mains de Thaddée Seck, juriste spécialiste en droit de l’environnement. Son reportage à découvrir !

Ces créations remarquables ne sont pas seulement des témoignages du pouvoir du journalisme environnemental, mais elles ont également illustré la nécessité de préserver et d’encourager ce type d’initiatives. Le journalisme environnemental ne se contente pas de documenter les réalités actuelles ; il joue un rôle crucial dans l’éducation, la mobilisation et le plaidoyer en faveur d’actions durables. Il offre une perspective humaine aux enjeux complexes du changement climatique, aidant ainsi le grand public à se connecter émotionnellement aux problèmes environnementaux.

Pérenniser ce concours est plus que jamais essentiel. 

En honorant et en récompensant les journalistes et les conteurs qui consacrent leur temps et leur énergie à raconter les histoires de communautés touchées par le changement climatique, nous continuons à stimuler la prise de conscience et à susciter des actions concrètes. De plus, ce concours offre une plateforme pour explorer de nouvelles formes de narration et d’expression créative, contribuant ainsi à diversifier les perspectives et à encourager l’innovation dans le domaine du journalisme environnemental.

La cérémonie de remise des prix du concours a été bien plus qu’une simple célébration des vainqueurs ; elle a symbolisé un engagement profond envers la sensibilisation, l’action et la préservation des voix des communautés les plus touchées par le changement climatique. La nécessité de perpétuer ce concours devient impérative pour renforcer le journalisme environnemental, donner une voix aux sans-voix et inspirer un avenir plus durable.